Uplace confirme la confiance au Gouvernement flamand

Uplace a pris connaissance du rapport de l’auditeur du Conseil d’État concernant le plan régional d’exécution spatiale de la zone stratégique flamande autour de Bruxelles (PRES-VSGB).

Ce plan d'exécution spatial organise environ 258 hectares dans la zone de reconversion Vilvoorde-Machelen, dans laquelle se trouvent entre autres un hôpital, une zone d’habitation, des zones PME ainsi que le projet d’expériences Uplace. Le 22 janvier 2016, le Gouvernement flamand a définitivement approuvé ce plan d’exécution spatiale, permettant ainsi à cette partie de la périphérie nord de Bruxelles de finalement prendre un nouveau départ après plus de 15 ans de stagnation. Ce rapport de l’auditeur menace d’engendrer un nouveau retard pour le redéveloppement de cette région stratégique pour la Flandre ainsi que les milliers d’emplois qui en découlent, et compromet la sécurité juridique des projets de construction prévus et existants.

En 2007, le projet Uplace est sorti gagnant du concours du Gouvernement flamand visant la sélection d’un déclencheur pour la région de reconversion Machelen-Vilvorde et a été désigné comme étant stratégique pour la Flandre. Ensuite, les Gouvernements flamands consécutifs ont soutenu Uplace de manière cohérente: au cours des dix dernières années, treize décisions positives ont été émises concernant les permis du projet (tels que les décisions au sujet du zonage, le permis environnemental et le permis de construire). Aucune demande de permis n’a été refusée par le Gouvernement flamand. Trois Gouvernements flamands consécutifs ont signé trois conventions brownfield avec Uplace. Aucun citoyen n’a fait appel contre le projet durant ces 10 années.

Bart Verhaeghe, président de Uplace, souligne : « Nous restons enthousiasmé par notre projet et continuerons à travailler dur pour amener en Flandre les concepts de loisirs et commerciaux les plus innovants. Nous confirmons notre confiance dans le Gouvernement flamand et nous sommes confiants qu'il poursuivra sa politique de manière cohérente et juridiquement sûre. Après la suspension de notre permis environnemental il y a un mois, ceci est une nouvelle, douloureuse illustration de l'impuissance de l'entrepreneur. Nous devons patiemment constater que le Gouvernement flamand nous délivre des permis qui ensuite sont contestées devant les tribunaux par ses adversaires politiques. Mais maintenant, non seulement Uplace est affecté, mais des milliards d'investissements dans toute la zone de reconversion sont à risque.»