Timing du début des travaux reste inchangé

Timing du début des travaux reste inchangé

Plan-DevEng

Lors de ces dernières semaines, beaucoup d’encre a coulé sur Uplace, notre projet innovant. Il nous a dès lors semblé judicieux de faire le point sur la situation et de remettre les pendules à l’heure vu que le premier semestre de cette année aura tout de même été ponctué d’une série d’évolutions positives et que la réalisation de Uplace se rapproche. Le moment prévu pour la pose de la première pierre, début 2017, est maintenu. Si tout se déroule comme prévu, le complexe ouvrira ses portes deux ans plus tard, au printemps 2019.

Point sur la situation

      1. Nouvelle convention Brownfield depuis février 2015

En février 2015, un accord entre le gouvernement flamand et Uplace concernant une nouvelle convention Brownfield a été atteint. Il s’agit dans l’intervalle de la troisième fois que Uplace signe une convention de ce type avec l’ensemble du gouvernement flamand (la première fois en 2009 et la seconde en 2010). La convention Brownfield fait office de convention de principe entre un pouvoir public et un acteur privé dans le but d’assainir des sols pollués pour ensuite leur donner un deuxième souffle. La nouvelle convention Brownfield entre Uplace et le gouvernement flamand a été adaptée afin de répondre aux inquiétudes du Conseil d’ État. La Flandre dénombre pas moins de 75 conventions de ce type avec des acteurs privés dans le but d’assainir des sols pollués afin de les réintégrer dans le cycle économique.

      2. Le plan d’exécution spatial régional (GRUP) « Zone urbaine flamande autour de Bruxelles » définitivement approuvé depuis janvier 2016

En janvier 2016, l’ensemble du gouvernement flamand a approuvé définitivement le nouveau plan d’exécution spatial régional (GRUP) « Zone stratégique flamande autour de Bruxelles ». Par cette décision, le gouvernement soutenait pour la 12e fois le projet Uplace et en faisait définitivement un pôle de création de milliers d’emplois (5 600 pendant la phase de construction et 3 250 après son ouverture) et optait pour une intégration sociale dans une région en quête, depuis des années, d’un nouvel élan économique et social.

Le plan d’exécution spatial régional (GRUP) « Zone stratégique flamande autour de Bruxelles » dont Uplace fait partie, s’inscrit dans le cadre de la vision du gouvernement flamand concernant la reconversion de Vilvorde-Machelen. Le gouvernement flamand voit dans ce plan une solution pour une région ayant subi de lourds revers, dont la fermeture des usines Renault en 1997. Depuis lors, la zone est délabrée et confrontée à un taux de chômage extrêmement élevé. Après des études poussées, le gouvernement flamand a décidé de transformer cette région polluée en y installant un ensemble de commerces de détail, transport, logistique, zones pour PME, bureaux, habitations et un hôpital. Les plans de Uplace sont restés intacts.

      3. Nouveau permis d’environnement délivré

Le 23 juin 2016, la ministre de l’environnement Joke Schauvliege a délivré le nouveau permis d’environnement. Il s’agit de la suite logique de l’approbation définitive du plan d’exécution spatial régional (GRUP) « Zone stratégique flamande autour de Bruxelles » intervenue plus tôt dans l’année par l’ensemble du gouvernement flamand et du précédent avis unanimement positif de la plus haute administration flamande en charge de l’environnement (la Commission Régionale de Permis d’Environnement ou GMVC). La délivrance par la ministre Schauvliege d’un nouveau permis d’environnement s’inscrit dans le prolongement d’une politique cohérente.

      4. Nouveau permis de bâtir attendu pour fin 2016

Le mardi 5 juillet 2016, le Conseil pour les contestations de permis a annulé malheureusement le permis d’urbanisme de Uplace. Ce jugement était attendu, vu que le permis de bâtir reposait sur un ancien plan qui a été adapté en 2016 et à nouveau approuvé par l’ensemble du gouvernement flamand. Malheureusement, le Conseil pour les contestations de permis n’a eu d’autre choix que d’invalider ce permis puisqu’il reposait sur un ancien fondement juridique. Mais vu que depuis début 2016, un nouveau plan a été approuvé, nous sommes convaincus qu’un nouveau permis d’urbanisme pourra être délivré d’ici la fin de cette année.

      5. Permis socio-économique définitif

En 2010 déjà, le permis socio-économique était délivré. Vu que le projet détenait en 2012 toutes les autorisations et que des travaux d’envergure comme la démolition et l’assainissement du site avaient été initiés, le permis de bâtir a été mis à exécution. En outre, depuis 2014, la commercialisation de Uplace est passée à la vitesse supérieure, 60 % de la surface disponible à la location ayant déjà trouvé acquéreur. Uplace est clairement du goût du marché. Autant d’éléments qui rendent le permis socio-économique définitif.

      6. Plan de mobilité bien conçu en cours d’exécution

On a travaillé dur pour une meilleure accessibilité de la région dans son ensemble. Uplace mise fortement sur les transports en commun, c’est une certitude absolue aujourd’hui. Ainsi, le projet d’une nouvelle gare RER à Machelen Kerklaan, à quelques centaines de mètres du site qui accueillera le complexe, est approuvé et son financement est prévu dans le budget fédéral. La gare ferroviaire pourra transporter plus de 3.300 navetteurs par heure sur 4 lignes et ainsi fortement améliorer l’accessibilité de toute la région. En outre, De Lijn a pris une décision définitive au sujet d’un bus navette à haute fréquence de passage, qui reliera la gare IC de Vilvorde à l’aéroport de Zaventem en passant par Uplace entre autres. Uplace contribuera pour sa part au financement de ce bus navette à concurrence de 500.000€ par an.

Avec le permis de la gare ferroviaire et la décision définitive pris par De Lijn, les deux conditions qui étaient posées pour l’approbation du GRUP VSGB ont été remplies en un temps record.

En parallèle, Uplace investit également 15 millions d’euros dans les travaux de mobilité spécifiques au projet. L’aménagement d’un pont et d’un tunnel pour traverser le Boulevard de la Woluwe permettra de séparer le trafic continu du trafic spécifique à Uplace. Les nouvelles pistes cyclables et promenades pédestres le long du Boulevard de la Woluwe offriront un environnement plus sécurisant et accessibilité pour les cyclistes et piétons.

Mais les mesures de mobilité ne concernent pas toutes spécifiquement Uplace, certaines sont également prises pour désenclaver la zone de reconversion dans son ensemble, dont le réaménagement de l’échangeur existant à Machelen, qui relie l’E19 au Ring de Bruxelles. Les travaux de mobilité ont démarré en août 2015 et visent à fluidifier l’accès à toute la région. Uplace investira également beaucoup dans les technologies de pointe pour un téléjalonnement intelligent des parkings.